Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

5 septembre 2007 3 05 /09 /septembre /2007 00:43

 

Les membres du gouvernement rivalisent de promesses toutes aussi démagogiques les unes que les autres. On continue de tromper les français en distribuant des cadeaux de Noël.
 
La dernière en date concerne le rapprochement Suez-GDF. Nicolas Sarkozy, lorsqu'il était à Bercy, avait promis que GDF ne serait pas privatisé, promesse bien vite oubliée. On nous promet aujourd'hui que les prix resteront sages. 

C'est ignorer que la croissance mondiale tourne autour de 5% et que la demande d'énergie fossile continue d'exploser. Le nouveau groupe, quelque soit le niveau d'encadrement des prix, ne pourra échapper aux lois du marché. La hausse de la demande fera monter fortement les prix, c'est inéluctable. C'est là qu'est la supercherie. L'action politique sur les prix pourrait tout au plus diminuer un peu la vitesse de cette progression.

Seule une politique ambitieuse de sobriété énergétique globale (toutes énergies confondues) permettra de sortir de l'impasse. Mais on n'entend pas cette vérité, hormis dans des temps de campagne pour donner le change aux environnementalistes de longue date. 

Cela veut dire expliquer aux français que la seule porte de sortie est un basculement de mode de vie, des modes de consommation et de production. A ce titre, continuer à parler de maintien du pouvoir d'achat tel qu'il est mesuré aujourd'hui, c'est amener les populations les plus fragiles dans le mur. 

Prenons l'exemple du financement des universités. Les droits d'inscription sont si faibles (180 euros par an  de moyenne selon Jacques Marseille) que l'université est sinistrée. Il faudrait 10 fois plus pour rattraper le retard.

Il vaudrait mieux demander aux familles d'accepter de financer tout ou partie d'un droit à 1800 euros dès la naissance de l'enfant, par exemple en prenant sur le budget énergie et transports, les budgets écrans plats, la consommation de biens de loisirs. Cela représente 50 euros par mois sur 20 ans. On peut imaginer que ces 50 euros soient mutualisés entre les ménages, les entreprises, l'état, les collectivités locales, les bourses, les prêts étudiants suivant les niveaux de revenus. 

Une idée pourrait être de permettre aux familles d'investir dès la naissance de l'enfant sur un fond commun de placement garanti et abondé par l'état, les entreprises.

Voilà un exemple de basculement du matériel vers l'immatériel. On pourrait en trouver d'autres.

Finalement, ni l'UMP ni le PS ne propose une politique économique adaptée au 21ème siècle. On est resté dans des raisonnements du 20ème, voir du 19ème.

Aujourd'hui, seul le Modem possède la culture pour proposer ce genre de mesures.
   
 

Partager cet article

Repost 0

commentaires

fossilist 06/09/2007 11:29

- je voulais direCOCUFIAGE de ses électeurs pour SARKOZY qui a deja super trompé son monde 

Fossiliste 06/09/2007 11:27

- mais françois BAYROU est-il mort cet été ??? PLUS AUCUNE (  OU QUASI ) NOUVELLES AVIS JUGEMENTS SUR LESdéjà multiples actes ABERRANTS ( et cocufiage de ses électeurs ) - il faudrait envisager une procédure de DESTITUTION d' EMPEACHMENT comme aux USA