Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

20 juillet 2008 7 20 /07 /juillet /2008 13:16
Tous les 4 ou 5 ans, une manifestation marine réunit à Rouen les plus beaux voiliers du monde. Cependant, malgré les efforts de l'agglomération pour amener le public sur le site par navettes, cet évènement reste le royaume de la voiture avec des embouteillages monstres. De plus, malgré la prise de conscience suite au grenelle de l'environnement, les organisateurs ont oublié de promouvoir les déplacements à vélo, seul grand absent de la politique comunication de l'évènement.
 
A une période où le mode de déplacement mécanisé le plus performant en matière de transport durable, le vélo, devrait être un pilier du plan de communication de toutes les grandes manifestations, on peut constater une fois de plus l'absence totale de promotion de ce mode de transport sur le site de l'armada. Pire, une des seules phrases que l'on pouvait lire dans la presse était l'interdiction (une de plus) sur le site. Les piétons avaient largement leur place derrière les hangars longeant les quais, mais aussi les voitures et les deux roues à moteur, reines du bitume et du cerveau de nos décideurs. Les voitures avaient pas loin d'une dizaine de files à leur disposition depuis l'arrière des hangars au Mont Riboudet (deux linéaires longeant la Seine). Par contre, aucun linéaire vélo n'était prévu, négligence coupable, aucune communication ambitieuse pour promouvoir le vélo qui en a bien besoin car le taux de déplacements à vélo est 10 fois plus faible que dans tous les pays du Nord Allemagne comprise.
 Nous aurions aimé un linéaire allant de bout en bout de l'armada avec des parkings vélos tous les 500m. Cela aurait facilité la visite des bateaux pour les gens ne pouvant marcher 5km aller et retour plusieurs jours de suite. Nous aurions aimé un détournement des flux de transit et une limitation de la circulation de véhicules à moteur sur l'ensemble du site. Les associations environnementales souhaitent participer au plan de ciculation de la prochaine session pour en faire celle du transport durable, une armada du 21ème siècle.
 
Dans l'armada 2008, la petite reine fut très très petite.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bied - dans transports de personnes
commenter cet article

commentaires

Juurdan 21/08/2008 00:11

Bonjour, j'ai travaillé sur l'Armada, en tant qu'exposant, et il n'y a pas eu d'embouteillage monstre ! Vos reproches aux organisateurs sont sans doute fondés concernant le vélo, mais pourquoi en rajouter en inventant des problemes là où il n'y en a pas eu !!Ca roulait parfaitement bien sur les autoroutes et dans Rouen. Sur les autoroutes, le traffic était même moindre que l'année dernière, année sans Armada, la météo pourrie, pluvieuse et froide  est sans doute en cause.Les seuls gros embouteillages dus à l'armada se sont produits au moment du départ des bateaux, le 14 Juillet, les voitures suiavnt les bateaux pour les saluer, sur les départementales.

Dominique Bied 28/08/2008 23:26


Je n'ai pas inventé les problèmes. J'ai accompagné plusieurs jours de suite un handicapé sur le site sans stationner et je suis rentré chez moi pour revenir en vélo. Pour parcourir le parcours site
de l'armada Sotteville-les-Rouen, il fallait une heure pour les 6km et 20mn en vélo. En voiture, il fallait donc 3 fois plus de temps. Il y avait donc  bien effectivement  un
embouteillage  monstre chaque jour. Si on voulait stationner, il fallait une demi-heure pour quitter le parking situé près du pont Flaubert.

Je n'attaque pas les organisateurs. Je dis que si on veut faire de l'armada un support de communication pour une nouvelle économie du développement durable, il faut s'y prendre autrement. Je crois
qu'il est temps de dénoncer et de proposer.