Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

30 juillet 2006 7 30 /07 /juillet /2006 17:09

Voici 2 boulevards urbains différents, correspondants à des niveaux de trafic différents.

Ici nous avons trois voies de circulation, deux files de stationnement, une piste cyclable de chaque côté, et deux trottoirs. Faisons les comptes: 5 files de voitures, 2 files de vélos, 2 voies piétons. L'espace est relativement bien équilibré, le trafic est apaisé. Ce boulevard ne constitue pas une coupure urbaine trop importante. Il n'est pas rare en France, dans nos grandes villes, d'avoir 2x2 voies de circulation, 2 voies de stationnement, 2 contre allées bordées chacune de deux voies de stationnement, soit 6 files de ciruclation et 6 de stationnement. Rien pour les vélos et 2 trottoirs. 

Continuons avec ce boulevard en 2X2 voies. Systématiquement, sur une telle voirie à différentiel de vitesse plus élevé par rapport aux cyclistes, une piste cyclable existe de chaque côté. les vitesses de  pointe pratiquées sur cette voie sont cependant faibles par rapport à ce que nous trouvons en France. 

Sur cette axe d'entrée de ville à 2 voies très fréquentées, on trouve une piste cyclable de chaque côté sous forme de bandes suffisamment larges pour une bonne sécurité. Une université longe cette axe emprunté par de nombreux étudiants à vélo aux heures de pointe du matin et du soir. 

A Bruges, les canaux constituent des coupures à franchir, ils sont nombreux. Le vélo et le piéton ne sont jamais oubliés sur les 2X2 voies. On constate que dans cette ville, ils ont accès absolument partout par le chemin le plus court. On ne leur fait pas subir, comme en France, des détours ou des dénivelés en décourageant l'usage.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bied - dans urbanisme
commenter cet article

commentaires

Benoit 31/07/2006 17:20

Bravo pour ce reportage photo.Je suis déjà allé plusieurs fois à Bruges et cette mise en valeur du cycliste et du piéton ne m'avaient pas sauté aux yeux. Probablement parce que j'admirais plutôt la ville et ses habitant(e)s... lol.
Cela dit en effet la circulation est très fluide, malgré un trafic relativement important aux heures de sortie du travail, et nombre de municipalités françaises feraient bien de s'en inspirer.
 

Dominique Bied 01/08/2006 13:27

Maintenant, je ne vais plus quelque part sans avoir un oeil de géographe sur les relations voirie de stationnement, voirie de circulation, habitat, urbanisme. Tout ceci est intimement lié aux modes de vie. C'est ma formation récente en transports territoires et environnement qui me permet d'avoir cet oeil averti, plus une pratique quasi quotidienne d'observation. Frederic Badina a la même formation que moi d'aileurs.
J'essaie de mettre cette compétence au service de CAP21 pour que chacun puisse exploiter localement les concepts décrits dans le blog.  
Je prépare un autre reportage photo qui fait contrepoids à celui de Bruges et qui va montrer clairement le décalage entre notre façon de construire la ville et celle de Bruges. Ce seront des photos de mon agglomération, celle de Rouen.