Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

31 octobre 2006 2 31 /10 /octobre /2006 23:28

Voici 12 freins au progrès que nous rencontrons fréquemment quand nous voyageons dans le monde de l'innovation. C'est très spécifiquement le cas en France, où nous avons tout un tas de décideurs plus campés sur des positions fixes, sans grande dynamique, avec des objectifs loin des enjeux. Les idées fortes et originales, peu coûteuses, efficaces, à composante gagnant gagnant, sont souvent rejetées avant même de les avoir analyser.  cap21 fait partie de ces mouvements d'avant garde sur les plans politiques, économiques et sociaux. Il se heurtera à tous ces freins, ces peurs irraisonnées de l'avenir et des changements.

1. On a déjà essayé, ça n'a pas marché.

effet: arrête la réflexion et empêche de remonter à la cause racine de l'échec.

parade: analyser en profondeur pourquoi cela n'a pas marché

2. On l'a jamais fait, si ça marchait, on l'aurait déjà fait.

effet: empêche d'agir sans aucune donnée formelle puisqu'on ne l'a jamais fait !

parade: pourquoi pas essayer? On a tout à gagner.....

3. Ils vont être contre.

effet: arrête la réflexion et crée un sentiment d'impuissance et de fatalité sans fondements.

parade: leur a-t-on au moins demandé? On peut bel et bien le justifier.

4. On n'a pas assez de moyens?

effet: crée un sentiment d'incapacité, sans études des résultats prévus et de faisabilité.

parade: on se donnera les moyens nécessaires en fonction des résultats à atteindre.

5. C'est une bonne idée, mais elle arrive trop tard, ou trop tôt.

effet: ajoute une contrainte de temps sans réelle évaluation de la mise en oeuvre.

parade: mieux vaut tard que jamais. Il vaut mieux agir en contretemps que ne pas agir. L'essentiel est de faire mieux qu'hier.

6. C'est une bonne idée, mais il y en a peut-être d'autres.

Effet: déconcerte, tend à faire abandonner la réflexion en cours sur cette idée, disperse les esprits.

parade: Oui c'est une bonne idée, creusons là un peu plus.

7. Je suis trop occupé pour ça.

effet: arrête la machine en route, décourage et démotive les autres, sans avoir identifié la charge de travail.

parade: on s'assure que l'action demandée est concise et on peut répartir des tâches quand une action est utile. Définir précisément avec l'intéressé le résultat sur lequel il peut s'engager.

8. En théorie, ça a l'air bien, mais en pratique....

effet: arrête la réflexion et décourage.

parade: il faut s'avoir s'adapter. Restons pragmatiques. Néanmoins, comprendre la méthode est déjà un résultat pratique. Et on ne le saura qu'en mettant la théorie en oeuvre.

9. Vous n'avez rien d'autre à faire?

effet: Montre le dédain et décourage. On s'écarte pourtant d'un problème réel.

parade:  rappeler le problème, justifier le choix de la démarche, dans le pire des cas ignorer.

10. Je ne pense pas que cela fasse partie de la stratégie.

effet: ce grand mot déconcerte, remet en cause la réflexion et dès lors l'interrompt.

parade: chercher à s'améliorer fait toujours partie de la stratégie! c'est de la responsabilité de tous.

11. Je ne veux pas être et je ne suis pas responsable de cela.

effet: démotive le groupe de travail, le plus souvent avant d'avoir identifié et affecté la tâche à effectuer.

parade: on n peut pas forcer quelqu'un à améliorer la situation s'il ne se sent pas capable. Demander de justifier le refus et proposer des solutions.

12. ce n'est pas assez ambitieux.

effet: c'est juger et critiquer une proposition d'un point de vue unique. Dévalorise et freine les initiatives.

parade: il n'y a pas d'amélioration trop petite. Et c'est un pas dans la bonne direction.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bied - dans politique
commenter cet article

commentaires