Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

7 janvier 2007 7 07 /01 /janvier /2007 22:34

Il est bigrement intéressant de regarder dans le passé si des scientifiques avaient eu l'intuition de l'influence de l'homme sur le climat de la planète.

En 1824, Joseph Fourier (1786-1830), grand précurseur de la physique moderne, publie ses remarques générales sur les températures du globe terrestre et des espaces planétaires. Il expose l'idée que l'enveloppe atmosphérique du globe se comporterait comme le vitrage d'une serre.

Jacques Joseph Ebelmen (1814-1852) déclare: "plusieurs circonstances tendent néanmoins à prouver qu'aux anciennes époques géologiques, l'atmosphère était plus dense et plus riche en acide carbonique, et peut-être en oxygène, qu'à l'époque actuelle. A une plus grande pesanteur de l'enveloppe gazeuse devaient correspondre une plus forte condensation de la chaleur solaire, et des phénomènes atmosphériques d'une bien plus grande intensité."

John Tyndall, chimiste irlandais, (1820-1893), publie les premières données expérimentales sur l'absorption et l'émission des infrarouges par les gaz. Il déclare que toutes les mutations du climat que les recherches des géologues révèlent peuvent être liées à des variations des teneurs atmosphériques en gaz à effet de serre.

Enfin Arrhénius (1859,1927), prix nobel de chimie en 1903, émet l'hypothèse voulant qu'à cause de l'augmentation de la concentration du dioxyde de carbone dans l'atmosphère, la température de la Terre augmenterait. Pourtant, depuis cette période, les dirigeants politiques et les élites scientifiques n'ont tenu aucun compte de cette hypothèse pour imaginer un modèle de développement durable.

L'hypothèse du réchauffement climatique et de l'influence de l'homme n'est donc pas nouvelle. Notre reponsabilité est de corriger cette erreur de cap et surtout de ne pas faire parcourir le même chemin aux pays émergents. Nous avons déjà raté l'entrée dans le virage, espérons que nous saurons contrôler le dérapage.  

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bied - dans changement climatique
commenter cet article

commentaires

Bruno 15/01/2007 18:13

Pas de découragement, Sarko change, les Français peut-être beaucoup plus vite que lui et sont certainement moins bête qu'il ne le pense, le barnum qu'il a installé montre bien que cette homme fonctionne comme avant la révolution avec une incompétence notoire pour la réflexion long terme!
 

Aller voir sur le site Rhône Alpes, des photos montre que CAP21 se mobilise et que le groupe s'emplifie...
 

Entre autre manifestation contre l'autoroute A45:
 

http://cap21-rhone-alpes.over-blog.com/
 

 

E.L, etc ... 13/01/2007 18:11

BonjourJe dois vous avouer que je lis ce blog avec un vif intérêt et cela fait deux fois que Madame Lepage me surprend agreablement par son discours ( Les reponses sur le site de Hulot) et sa prise ( et surtout l'explication ) de position sur la canditature de HulotEt je suis completement en accord avec elle et vous ( puisqu'elle vous represente )sur ces sujets ainsi que celui du C.S.A.Pour en revenir à cet article :* Nous avons déjà raté l'entrée dans le virage, espérons que nous saurons contrôler le dérapage. *Je ne veux pas etre pessimiste, mais plus que l'impression que cela est  ' mal barré ' ... Et que nous ne pourrons plus rien controler tres tres rapidement.Que cela ne nous empêche pas de mener ce combat, au contraire ... Et quelque soit la forme ...Unitairement votreE.L