Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Texte libre

Corinne Lepage,

ministre de

l'environnement

 de 1995 à 1997

et présidente de cap21

Recherche

20 novembre 2005 7 20 /11 /novembre /2005 16:53

Il peut paraître incongru qu'un responsable transport s'intéresse au sujet de l'agriculture. Mais un responsable environnement quelqu'il soit se doit d'être curieux de tous les sujets concernant la survie de la planète, en particulier le transport, l'eau, l'énergie, l'air, le sol.

Ceci est d'autant plus vrai que les domaines sont extraodinairement interdépendants, que les solutions à nos problèmes doivent être pensées transversalement.

 Je vous incite fortement à lire la documentation de recherche se situant sur le lien agriculture: la technologie BRF que j'ai mis dans la rubrique lien.

A l'heure où les bouleversements climatiques, dont le transport est responsable pour 1/4 environ, vont générer des problèmes considérables de fertilité des sols, il est plus qu'urgent de développer d'autres techniques agricoles moins consommatrices de produits artificiels et de ressources naturelles.

Cette technologie, respectant les cycles de la nature en utilisant ceux-ci pour fertiliser durablement les sols sans les épuiser, mariant harmonieusement les cycles de la forêt et du sol cultivé à moindre coût monétaire et en ressources naturelles, disqualifie largement les OGM. 

Notre ministère de l'agriculture serait bien inspiré de développer ces techniques en France, sinon, nous risquons, à l'avenir, de payer des impôts pour indemniser nos agriculteurs année après année.

Nos élus locaux sont complètement béotiens sur la question, il y a un énorme travail de communication à faire. D'autre part, chose plus étonnante encore, si vous allez sur le site de l'INRA, l'institut de recherche agronomique, vous ne trouvez même pas de texte sur cette technologie, ce qui dénote l'aveuglement de nos chercheurs sur les bonnes solutions aux problèmes agricoles. Il est grand temps que nos agriculteurs aient une formation plurielle. 

Je vous renvoie également à l'émission de France Culture "terre à terre" du 8 Octobre que vous pouvez encore écouter en différé pendant 3 semaines encore.

Partager cet article

Repost 0
Published by Dominique Bied - dans agriculture
commenter cet article

commentaires

france détruite 12/12/2005 20:21

-rapidement pour un béotien
- BRF ?
Kézaco ?
- j ai pas trouvé le sens de cet ACRONYME

- je pense qu il serait bien d expliquer directo dans le texte

merci beaucoup & merci pour ce blog

Dominique Bied 12/12/2005 21:16

BRF veut dire bois raméale fragmenté. L'agriculteur répends des rameaux de bois vivants sur le sol. En gros, cela permet de recréer l'humus des forêts au pied de la plante, ce qui évite d'arroser et de répandre trop d'herbicides et de pesticides. Je vous invite à approfondir sur les liens que vous avez dans la colonne de gauche du blog.
La nature fait le travail à la place de l'agriculteur. Le premier à avoir pratiqué cela en France est Jacky Dupety dans les Causses il y a deux ans. Cette technique est employée au Canada depuis 30 ans suite aux travaux du professeur Gilles Lemieux.
 
 

françois vissac 26/11/2005 14:13

Bonjour Dominique
J'ai soumis ton article sur l'agriculture à un copain de l'INRA.
Verdict: il approuve ce que tu dis, la teneur de l'article, et il souhaite te rassurer: même si ça n'apparait pas sur le site, l'INRA connait ce genre de pratiques, et en assure l'évaluation. Si tu veux en savoir plus, je peux creuser auprès du copain.
Amicalement
François

remifasol 20/11/2005 22:40

je suis tombé sur cette émission par hasard, ce samedi matin tôt; Ca m'a bouleversé de savoir que des solutions naturelles existent alors que nos têtes pensantes obligent les agriculteurs à consommer des produits chimiques pour leurs cultures. Enfin un grand espoir de rendre les cultures à la nature.
Une technique qui devrait être la seule à être subvantionnée par l'Europe.